Bilan de Novembre 2016

bulle novembre.png

Bonjouuuuuuur ! :omg2:

Novembre a couru et s’est enfuit en nous laissant dans les frimas de décembre. Il est l’heure de faire un petit bilan du 11ème mois de l’année et ce sont 6 romans qui se sont ajoutés à ma liste de livres lus.

C’est par ici, pour les découvrir. :ratata:

novembre-1novembre2

HANTEE – Christina Lauren (Hugo&Cie dans la collection New Way)

Delilah Blue n’a d’yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l’air de sortir tout droit de l’univers sombre et – il faut l’avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu’à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d’emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s’agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu’il était petit… Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n’est pas humain…À quel prix gagnera-t-elle le droit d’aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?

Un roman qui ne m’a pas particulièrement marqué si ce n’est que j’ai trouvé ma lecture un peu longue.. Je n’ai pas réellement accroché au côté « angoissant », je n’étais pas pressée de savoir comment tout ça allait finir. Même les personnages ne m’ont pas plu tant que ça. Bref, j’ai connu mieux pour du Christina Lauren.

MILLE BAISERS POUR UN GARÇON – Tillie Cole  (Hachette)

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans.Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout.C’est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle.Mais Rune, toujours amoureux, s’est juré de rendre Poppy heureuse, même s’il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser…

Je me suis lancée dans ce roman sans rien en savoir, même pas la quatrième de couverture. Ce roman a été un véritable pincement au cœur. Une histoire d’amour tendre, dure et injuste à la fois. J’ai passé un agréable moment avec Poppy et Rune, j’ai suivi chacun de leurs baisers, me demandant s’il arriverait à lui donner son millième à temps. Une chose est sûre, je veux mon bocal à baisers !

NIL – Lynne Matson (PKJ)

Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

J’ai tourné chaque page avec empressement ! On compte les jours avec les personnages et on espère juste qu’ils réussissent à attraper une de ses portes ! Mais à part ça, il n’y a pas tant d’action ça, disons le. Je m’attendais à plus de rebondissement, notamment au niveau des portes.. j’attendais une révélation de fou qui n’est jamais venue car elle n’existe pas, haha. Il me tarde de lire le tome 2, cependant, et d’en découvrir un peu plus sur Nil et ses mystères.

PULPEUSE FICTION – Sophie Noël (City)

Accro à ses copines, à son chat et à ses soirées pizza-vidéo-pinard, Victoire est une gaffeuse invétérée. Avec ses rondeurs en trop, cette prof de collège de trente ans passés a bien du mal à trouver le prince charmant. Son dernier amoureux l’a même quittée pour devenir… prêtre ! De quoi la faire douter de son sex-appeal. Mais Victoire possède une détermination à toute épreuve. Quand elle rencontre Arnaud, un beau prof de musique, elle a le coup de foudre. Bien décidée à le séduire, elle commence un régime. Sauf qu’Arnaud ne semble pas prêter attention à sa pulpeuse prétendante.A-t-il déjà une petite amie ? Pour en avoir le cœur net, elle fouille dans son casier. Mais, forcément, elle se fait prendre la main dans le sac par Axel, le sexy surveillant du collège. Pour acheter son silence, il lui propose alors un deal : une liaison avec elle. C’est là que les ennuis commencent…

Une bonne tranche de rigolade! Pulpeuse fiction est un roman drôle, frais, qui fait du bien ! Je me suis reconnue dans le personnage de Victoire, abonnée à tout genre de régimes, gaffeuse à plein temps et déterminée à changer pour plaire à son Arnaud ! En bref, un roman chick lit à lire de toute urgence.

MON EX, SA COPINE, MON FAUX MEC ET MOI – Juliette Bonte (Harlequin)

Chloé Martin est la « pire conseillère en voyages du monde ». Gaffeuse et malchanceuse chronique, elle reste cependant une optimiste invétérée. Pourtant, lorsque son patron lui « offre » un séjour professionnel en Savoie, les choses ne s’annoncent pas sous les meilleurs auspices : hôtel miteux, verglas, et surtout rencontre avec son ex qui lui annonce qu’il est fiancé à la bombe atomique avec qui il l’a trompée. Pour ne rien arranger, Chloé est désormais complètement dépendante du bon vouloir du passager avec qui elle a failli se battre dans le train, Nick, qui a ensuite eu la gentillesse – ou la cruauté ? – de la sortir d’une situation très gênante avec son ex en se faisant passer pour son compagnon. En théorie, ce séjour commence donc plutôt mal. Mais en pratique, lorsque, comme Chloé, on sait voir le verre (de bière) à moitié plein, l’horizon finit toujours par se dégager. Et il se pourrait même que l’amour fasse partie du voyage.

Un roman pétillant rempli de paysages enneigés ! La magie des fêtes de fin d’année à opéré sur moi lors de la lecture de cette histoire. Les schémas sont toujours les mêmes et pourtant, ça fait toujours rêver ! Je vous invite à ouvrir ce livre et partir à la rencontre du charmant Nick. FON-CEZ !

NEVER NEVER – Colleen Hoover et Tarryn Fisher (Hugo&Cie, New Romance)

Charlie et Silas ont commencé à comprendre ce qui leur est arrivé : tous deux ont perdu la mémoire et ne se souviennent de rien. Il leur faut tout redécouvrir, mais un événement imprévu a encore compliqué les choses. Leur mémoire s’est à nouveau évanouie au bout de quelques heures, les obligeant à tout recommencer. Pourtant, ils progressent dans leur quête des souvenirs et d’eux-mêmes. Ils sont désormais alliés dans cette recherche malgré tout ce qui les a séparés et qu’ils doivent redécouvrir. Et surtout, ils savent que l’explication de cette amnésie pourrait être en eux et que « jamais, jamais », cette expression qu’ils retrouvent partout dans leur passé est peut-être la clé de tout.

L’effet mouton, c’est l’unique raison qui m’a poussé à ouvrir ce livre. Et une fois encore, je ne connaissais rien à l’histoire, n’ayant même pas lu la quatrième de couverture. Et bien… c’était déstabilisant.. Le lecteur se retrouve dans la même situation que Charlie et Silas, découvrant tout avec eux. Une expérience de lecture sympathique. Il me tarde d’acquérir le 2nd tome !

Voilà ce qu’il en est de mon bilan du mois de novembre ! Et toi, combien et quels livres as-tu lu en Novembre ?

Mille bisous ! 😚

6 réflexions sur “Bilan de Novembre 2016

  1. sheonandbooks dit :

    oohh en janvier je lis Sophie Noël et Juliette Bonte, les romans sont dans ma pal bien au chaud ^^
    Tillie Cole m’a ruiné le coeur par contre je n’ai jamais autant pleuré en lisant un roman mais il est magnifique et mérite d’être lu ❤ ❤

    Bonne journée à toi 😀

    J'aime

    • MarieLutiine dit :

      Tu vas voir, ils sont tooooop tous les deux ! Tu m’en diras des nouvelles! 😀
      Bein… bizarrement j’ai du mal à pleurer pour un livre. Je crois que j’ai du mal à m’attacher autant que ça aux personnages. Seule Sophie Jomain a réussi à me faire fondre en larmes avec Felicity Atcock, dans le tome 5..
      Bisouus 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s